Résultats

Les résultats obtenus dans le calcul sont soit affichés directement à l’écran (calcul de mots individuels), soit sauvegardés dans un fichier (calcul d’un corpus). Dans le premier cas, le résultat est très détaillé : il est possible d’obtenir des informations spécifiques pour chaque pas évolutif. Dans le deuxième cas, les résultats se présentent sous forme statistique et seules les évolutions finales sont indiquées.

Mots individuels

Lorsqu’on calcule des mots individuels, le résultat est affiché immédiatement à l’écran sous forme d’un « arbre évolutif ». Voici, à titre d’exemple, l’arbre évolutif de HOMINEM(1) :



                                #h[+ton]|mi|nem#                                 
                                        |                                       
                                 #[ton]|mi|nem#                       
                                        |                                       
                                 #[+ton]|mi|ne#                        
                                        |                                      
                                  #[+ton]m|ne#                                
                   +--------------------+----------------+       
              #[+ton]m|ne#                        #[+ton]m|ne#
        +----------+--------+                            |
#[+ton]|n[+long]e#   #[+ton]m|re#                 #w[+ton]m|ne#
        |                   |                  +---------+---------+                           
   #[+ton]|e#       #[+ton]m|bre#  #w[+ton]|n[+long]e#  #w[+ton]m|re#  
       (1)                 (2)                 |                   |
                                         #w[+ton]|e#      #w[+ton]m|bre#
                                              (3)                 (4)


Le mot de départ reçoit automatiquement le focus qui est marqué par les caractères « >..< ». L’utilisateur a la possibilité de le déplacer à l’aide des touches


u
Ý
hÜÞj
ß
n


Au bas de l’écran, le programme affiche des informations valables pour le « pas évolutif » qui porte le focus :


Word : #h[+ton]m|ne#                           Grammar :     
Rule : V[+ton].&|.CV1[-bas].&|?>{V.&!|.C&1.&?}  Time :    800++
Comm :  59i) syncope des voyelles prtoniques/posttoniques internes


Les différentes entrées désignent ici :

ENTREE

SIGNIFICATION

Word

évolution actuelle

Rule

règle utilisée

Comm

commentaire

Grammar

traits non phonologiques (grammaticaux, sémantiques, prosodiques etc.)

Time

date de la forme


Il existe aussi la possibilité de sauvegarder les évolutions. Pour ce faire, on a le choix entre une copie de l’arbre entier ou d’une seule branche de celui-ci. Dans le premier cas, il suffit d’appuyer sur la touche <t> (cf. tree). Dans le deuxième cas, il faut d’abord placer le focus sur un des points finaux de l’arbre (désignés par (1), (2), (3) et (4) dans le schéma ci-dessus) et appuyer ensuite sur la touche <s> (cf. single evolution). Dans les deux cas, les données sont ajoutées au fichier RESULTS.TXT (si le fichier contient déjà des évolutions, celles-ci ne sont donc pas effacées).

Corpus

Lorsqu’on calcule un corpus de mots, les résultats sont trop nombreux pour être affichés à l’écran. Ils sont donc sauvegardés dans plusieurs fichiers que nous décrirons par la suite.

Le fichier STAT.LOG

Le fichier STAT.LOG contient, pour chaque mot du corpus, une entrée qui se présente comme suit :


     INPUT :  a
     CORR :   (1) e1 (2) e2 .. (m) em 
     CALC :   (1) c1 (2) c2 .. (n) cn

     EXPECTED - HITS :
     e1 : result
     e2 : result
      :
     em : result

     CALCULATED - HITS :
     c1 : result
     c2 : result
      :
     cn : result

     TOTAL HITS - EXPECTED :   te / m
     TOTAL HITS - CALCULATED : tc / n


Les différentes variables désignent :


VARIABLE

SIGNIFICATION

a

l’étimon qui a été utilisé comme input

e1, e2, .., em

évolutions correctes « attendues » (expected)(2)

c1, c2, .., cn

évolutions calculées (calculated)


Dans la section « EXPECTED – HITS », l’ordinateur indique, pour chaque évolution attendue si elle a été calculée ou non (« oui » si result = 1, « non » si result = 0). Inversement, il indique, dans la section « CALCULATED – HITS », pour chaque évolution calculée si elle était attendue ou non. Il calcule ensuite le nombre total des « buts » (hits), c’est-à-dire te pour les évolutions attendues, tc pour les évolutions calculées. Dans un cas idéal, on devrait donc avoir


     te = m
     tc = n
     te = tc                 (m = n)


ce qui voudrait dire que l’ordinateur a calculé autant d’évolutions qu’il en existe de correctes (n = m), et que toutes les évolutions calculées étaient comprises dans les évolutions correctes (tc = n) et vice versa (te = m).

Afin d’évaluer le succès global du calcul, ETYMO ajoute un résumé statistique (statistical summary) à la fin du fichier qui contient les informations suivantes :


     Given words :                   G
     Expected evolutions :           E
     Correct calculations :          C

     Saturation :
     - ideal                        s1
     - sufficient                   s2
     - partial                      s3
     - insufficient                 s4


Quant aux variables G, E et C, elles définissent :


G=nombre de mots contenus dans le corpus

 

E=G
Sei
i=0
ei = nombre des évolutions attendues du mot i
C=G
S ci
i=0
ci = nombre des évolutions correctes du calcul i


Quant aux variables s1, .., s4, elles indiquent la saturation qui a été atteinte pour chaque évolution. Chaque type de saturation est défini par les conditions logiques suivantes :


     s1      <=>      m = n = te = tc
     s2      <=>      (n > m)  et (te = tc = m)
     s3      <=>      (te < m) et (te > 0)
     s4      <=>      (te = 0)


Les variables s1, .., s4 indiquent pour chaque type la somme des évolutions qui correspond à ces critères, de manière que


     s1 + s2 + s3 + s4       =       G


En termes plus simples, les différents types de saturations signifient donc :


ideal(s1) :Le nombre des évolutions calculées correspond au nombre des évolutions attendues. Toutes les évolutions attendues ont été calculées et il n’existe pas d’évolutions superflues.
sufficient (s2) : Toutes les évolutions attendues ont été calculées, mais il existe des évolutions superflues.
partial (s3) : Seule une partie des évolutions attendues a été calculée correctement. Il peut y avoir des évolutions superflues.
insufficient (s4) : Aucune des évolutions attendues n’a été calculée. Il peut y avoir des évolutions superflues.


Le fichier RULES.LOG

Le fichier RULES.LOG indique pour chaque règle à quel(s) mot(s) elle à été appliquée et combien de fois elle a été utilisée pendant le calcul du corpus :


       Rule(line):  frequency    |   words concerned

         r1(  l1):       f1      |    w1 w2 .. wf1
         r2(  l2):       f2      |    w1 w2 .. wf2
             :           :              :
         rn(  ln):       fn      |    w1 w2 .. wfn



Les différentes variables signifient :


VARIABLES

SIGNIFICATION

rx

numéro de la règle

lx

ligne où rx se trouve dans le catalogue de règles

fx

nombre de fois que rx a été utilisée

w1 .. wfx

mots qui ont été affectés par rx (le programme indique la ligne où le mot apparaît dans le corpus)



Etant donné qu’une règle peut s’appliquer plusieurs fois au même mot, on peut avoir des cas où wn = wn+1.

Le fichier RULES.LOG peut être utile pour détecter (et éventuellement éliminer) des règles non productives (c’est-à-dire des règles qui ne s’appliquent à aucun mot)(3).

Le fichier WORDS.LOG

Le fichier WORDS.LOG indique pour chaque mot du corpus les règles qui ont été utilisées lors du calcul :


     Word : rules used

         1:  r1,1 .. rn,1 
         :        :
         m:  r1,m .. rn,m


où les variables désignent :


VARIABLE

SIGNIFICATION

m

nombre de mots contenus dans le corpus

r1,x .. rn,x

règles utilisées


WORDS.LOG contient donc, pour l’essentiel, les mêmes informations que RULES.LOG sauf qu’elles sont présentées d’une façon différente.


1 Cet exemple, calculé à l’origine avec le catalogue joint sur CD-ROM, a été simplifié pour des raisons de place.

2 Voir ch. , p. .

3 L’élimination de règles superflues peut être effectuée de manière automatique par le programme CONDENSE.EXE qui a également été inclus sur le CD-ROM. Lisez les informations affichées à l’écran lors du démarrage.


Retour à la page principale << Chapitre prcdent Chapitre suivant >>